L’histoire de la Tunisie

Pour débuter un dossier consacré au guide de voyage en tunisie, nous commençons par évoquer l’histoire de ce pays, riche en évènements.

La Tunisie a une histoire culturelle particulièrement riche, et ce depuis l’Antiquité. L’Empire Carthaginois, l’ennemi juré de Rome, trouvait son centre en Tunisie justement. Sa capitale, Carthage, est maintenant une banlieue de Tunis. Fondée par des colons phéniciens de Tyr et de Sidon (le liban actuel), Carthage était une l’une des principales puissances de l’antiquité en mer Méditerrannée. Trois guerres entre Rome et Carthage auxquelle on attribue le nom guerres puniques – ont été menées durant les premiers siècles avant la naissance du Christ. Ces guerres se terminèrent par la destruction totale de Carthage en 146 av JC par le général Scipion l’Africain, qui, dit-on, a pleuré cette splendide ville.

Entre la destruction de Carthage antique et les conquêtes arabes du 7ème siècle, de nombreuses cultures se sont installées en Tunisie. Carthage a connu une nouvelle période de prospérité sous l’Empire romain jusqu’à sa chute au 5ème siècle. Les romains ont été remplacé brièvement par les Vandales, qui ont utilisé Carthage comme capitale de leur royaume. Par la suite, Carthage a été absorbée par l’Empire byzantin, jusqu’à la montée de l’Islam au 7ème siècle.

Après la dissipation des califats arabes, les pachas turcs de l’Empire ottoman régnèrent sur la Tunisie. Avec la chute de l’Empire ottoman, la Tunisie a fini par devenir une victime de l’impérialisme européen sous la forme d’un protectorat français, avec l’Algérie voisine.

Après l’indépendance en 1956, le président Habib Bourguiba a établi un état strict dirigé par son parti. Il a dominé le pays pendant 31 ans, en réprimant le fondamentalisme islamique et en établissant des droits pour les femmes – chose inédite dans une nation arabe pour l’époque.

Habib Bourguiba a été remplacé en 1987 par Zine El Abidine Ben Ali (Ben Ali, pour faire court). Son abdication forcée a été réalisée sous le prétexte qu’il était inapte à exercer ses fonctions en tant que président, en raison de sa santé mental et physique en difficulté en raison de son âge avancé. Néanmoins Bourguiba est toujours crédité de la naissance de l’État moderne de la Tunisie, pour laquelle il a combattu toute sa vie.

Ces dernières années, la Tunisie a pris une attitude modérée dans ses relations extérieures.

02. avril 2012 par Sherpal
Catégories: Guide de voyage en tunisie | Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont indiqués avec *