Kairouan, la ville sainte

Considérée comme une ville sainte, Kairouan est l’un des lieux les plus réputés de Tunisie. Elle abrite de nombreux sites touristiques reflétant son histoire. Un détour à Kairouan est alors conseillé, pour passer un séjour fascinant.

Historique de Kairouan

Sous la direction de Oqba Ibn Nafi Al Fihri, les Arabes musulmans ont fondé la ville de Kairouan vers les années 670. Leur objectif fut de disposer d’un point d’appui dans leur campagne pour la conquête de l’Afrique du Nord. Son emplacement à l’intérieur des terres fut bien choisi même si cela semblait inconfortable. Il faut savoir que l’endroit est éloigné de la côte, c’était une stratégie pour échapper aux assauts de la flotte byzantine qui contrôlait la mer Méditerranée à cette époque. Il se trouve aussi face aux montagnes qui servaient autrefois de refuge aux Berbères.

Les conquérants de la première génération ne considéraient pas les lieux propices à leurs montures et à leur nourriture. En somme, Kairouan joua un double rôle : militaire et religieux. Cette ville fut importante pour la défense des nouvelles terres conquises, mais aussi face à la guerre sainte.

Les endroits à découvrir

En visitant Kairouan, il est conseillé de découvrir en premier lieu ses rues et l’atmosphère qui y règne. Ensuite, il faut poursuivre vers la Grande Mosquée Sidi Oqba. C’est la mosquée la plus ancienne et le monument le plus représentatif de l’Islam Tunisien, ainsi que pour l’ensemble des pays du Maghreb. Elle dispose de magnifiques jardins intérieurs et d’une salle de prière dotée de 17 nefs dans la longueur. Elle présente également un mihrab datant du 9e siècle.

La vieille ville abrite également la Mosquée des Trois Portes, juste à proximité du marché aux laines. Ses façades reflètent le chef-d’œuvre caractéristique de l’art islamique. D’autres mosquées méritent aussi d’être visitées au cœur de la vieille ville. Les bassins des Aghlabides sont des réservoirs communiquant entre eux, ce qui fascine toujours les visiteurs. Ils sont datés des années 860/862.

Lors de leur séjour, les touristes pourront en savoir plus sur la fabrication des tapis appelés Alloucha. Ils sont constitués de points noués, mais non tissés et la matière utilisée est la laine de mouton ou le coton. Ils peuvent aussi être fabriqués avec du poil de chameau ou de chèvre. Les Alloucha sont réputés pour leur qualité, quelle que soit la matière première utilisée. Pour leur coloration, les artisans utilisent des couleurs naturelles.

15. juillet 2013 par Sherpal
Catégories: Guide de voyage en tunisie | Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont indiqués avec *